Articles

Affichage des articles du novembre, 2015

Cupcakes Fraises Tagada©

Image
Parce qu'en ce moment, on a besoin d'un peu de douceur, je vous propose une recette de cupcakes toute douce. ♥




Ingrédients : 

- 200ml de crème fraiche
- 25 fraises Tagada©
- 100g beurre fondu
- 150g de sucre en poudre
- 170g de farine
- 1 yahourt nature
- 3 oeufs
- 1/2 sachet de levure
- 250g de mascarpone
- 3 cuillère à soupe de sucre glace
- colorant rose






Préparation: 

Préchauffez votre four à 180°C. Faites fondre les Tagada© en morceaux dans la crème fraîche, à feu doux. Laissez refroidir. Blanchissez les oeufs et le sucre afin d'obtenir un mélange mousseux. Incorporez le yahourt, les 3/4 de la crème Tagada© froide, Ajoutez le beurre fondu, la farine et la levure. Enfournez pendant 20 minutes. Une fois les gâteaux cuits, et froids, mélangez le mascarpone, le sucre glace, le reste de la crème aux bonbons et le colorant. Pochez sur les biscuit, décorez et dégustez. 




Bon appétit ! ♥

Vendredi 13 Novembre 2015

Image
Je me demandais si j'allais faire un article sur le sujet. Parce qu'il y en a eu beaucoup, parce que je doute que ce que j'ai à en dire soit pertinent. J'ai décidé de sauter le pas parce que je me suis rendue compte que j'avais besoin de m'exprimer. De mettre des mots sur ce que je ressentais, ce que je pensais. Et que finalement, je ne vois pas pourquoi ma voix compterai moins qu'une autre. 



J'ai une manière particulière de réagir aux chocs. Je réagis de deux manières simultanément, c'est-à-dire qu'une partie de moi y crois, et une autre non. Il m'arrive de penser que ce n'est qu'un cauchemar avant de me rappeler que non, ça s'est bien produit. Je fonctionne comme ça vraiment pour tout, par exemple, quand je me brouille avec des amis, j'ai tendance à vouloir les appeler pour donner des nouvelles avant de me rappeler qu'on ne se parle plus, ou a vouloir demander des nouvelles d'un proche avant de me rappeler qu'i…

Et si on devenait son propre meilleur ami?

Image
Je viens de passer deux semaines riches en émotion, et pas dans le sens agréable. Le problème dans ce genre de situation, c'est que j'ai tendance à me replier sur moi-même et à alimenter ma propre haine envers moi… Aujourd'hui, j'éprouve l'envie de m'écrire une lettre ouverte, de me dire ce que je devrai me dire dans ces cas là. Parce que j'en ai assez de me détester, je prends assez de coups dans les dents sans avoir besoin de m'en donner toute seule.
Je voulais partager ça avec vous, parce que je me dis que je ne dois pas être la seule à préférer me taper dessus plutôt que de m'encourager. Je pense que l'on devrait tous être son propre meilleur ami. Trop de gens se rabaissent, se mettent en compétition avec d'autres, se font du mal. J'ai envie de dire à ces personne qu'être un Bisounours avec soi-même, de temps en temps, c'est nécessaire. C'est vital même. On ne gagne rien à se détester, à se tirer vers la bas. Ouais, je s…